Le projet scientifique de l'appel à checheurs de la BnF > S'investir dans la recherche au coeur des collections de la BnF

L’appel à chercheurs de la Bibliothèque complète cet écosystème de la recherche. L’appel à chercheurs est désormais bien ancré dans le paysage de la recherche et clairement repéré par les directeurs de recherche. Il permet à la Bibliothèque de tisser des liens étroits avec les doctorants et de jeunes chercheurs qui représentent l’avenir de la recherche. En retour, il leur offre, à partir d’un sujet qu’ils proposent spontanément ou que la Bibliothèque leur suggère dans ce dossier, un accueil privilégié et un accès au cœur de ses collections, assorti de divers avantages, dont des bourses.

Le programme appel à chercheurs s’inscrit dans une forme de continuité avec l’accueil régulier d’anciens élèves de l’Ecole normale supérieure. Le statut de ces normaliens a évolué. Pensionnaires affectés à la Bibliothèque en 1978, ils sont devenus Chargés de recherches documentaires (CRD) par décret en 1984. Le contrat de CRD est un contrat doctoral réservé aux normaliens agrégés de moins de 27 ans. Il consiste en un service d’enseignement de 96 heures par an dans un établissement d’enseignement supérieur (université) complété par 400 heures par an dans un organisme documentaire comme la BnF. La Bibliothèque a pu accueillir près de 55 Pensionnaires puis CRD au cours des trente-cinq dernières années. En 2014, la Bibliothèque accueille trois CRD dans ses départements.

Depuis le lancement du programme appel à chercheurs par la Bibliothèque en juillet 2003, ce sont 156 chercheurs individuels qui ont été accueillis au sein de ses départements de collections, dont près de la moitié ont pu bénéficier d’un soutien financier à un moment ou à un autre. Chaque année universitaire, une dizaine de nouveaux chercheurs ou musiciens-chercheurs associés s’ajoutent. Les anciens et nouveaux chercheurs associés et invités dessinent ainsi une communauté pluridisciplinaire.

Les chercheurs associés ou invités interviennent à différents moments dans le traitement des collections et fonds de la Bibliothèque. Leur apport peut être direct dans le classement d’un fonds, dans l’établissement d’une bibliographie. Ces travaux scientifiques sont restitués sous la forme de publications sur les fonds ou collections traités. La Bibliothèque attache une importance particulière à la forme des publications des recherches qu’elle soutient en promouvant l’open access qui permet aux chercheurs d’élargir leur lectorat au-delà de l’horizon traditionnel de leurs pairs. La Bibliothèque recommande ainsi à ses chercheurs le dépôt des publications au sein du portail HAL, grâce à un partenariat avec le Centre pour la communication scientifique directe (CCSD) du CNRS. A côté des publications scientifiques, d’autres restitutions des recherches sont encouragées comme des journées d’étude, des expositions comme La France d’Avedon. Vieux Monde, New Look (du 18 octobre 2016 au 26 février 2017) dont les photographies publiées dans le Harper’s Baazar ont été étudiées par Marianne Le Galliard en 2015-2016. Toutes ces productions scientifiques forment une boucle rétroactive positive pour nourrir à leur tour de nouvelles collectes et de nouveaux inventaires.

 

Personnes connectées : 1